Doctoral school Benin 2018

ECOLE D’ETE DOCTORALE

Processus de patrimonialisation, usages et « muséification » du passé

École du Patrimoine Africain et Centre culturel Ouadada, Porto-Novo, Bénin (17-30 juillet 2018)

Institutions partenaires

Ecole du Patrimoine Africain, Porto-Novo

Université Abomey-Calavi, Cotonou

Centre culturel Ouadada, Porto-Novo

Technische Universität, Berlin, Kunstgeschichte der Moderne, projet Translocations

Université Paris Lumières, projet Glissements de terrains : Les collections muséales réinvesties par le champ de l’art contemporain

Centre interdisciplinaire d’études et de recherches sur l’Allemagne, projet Les musées comme terrain : stratifications et relectures contemporaines des héritages coloniaux en France et en Allemagne

Ecole normale supérieure, Département de Sciences Sociales

Centre Maurice Halbwachs, EHESS

Esthétique, Pratique et Histoire des Arts (EPHA), Université Paris8/ Vincennes, Saint-Denis

Centre for the Less Good Idea, Johannesburg

Humboldt-Universität zu Berlin, The Centre for Anthropological Research on Museums and Heritage (CARMAH)

Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, le centre HiCSA (Histoire culturelle et sociale de l’art)

Le Centre Régional Francophone de Recherches Avancées en Sciences Sociales (CEREFREA Villa Noël), Université de Bucarest, l’axe de recherche Processus de patrimonialisation, usages et mises en musée du passé

Mòsso, Plateforme indépendante pour l’art contemporain, Bruxelles

Intervenants

Alexis ADANDE, Université Abomey Calavi; Victoire ADEGBIDI, Agence Nationale de promotion des Patrimoines et de développement du Tourisme; Théodore ATROKPO, village souterrain d’Agongointo; Bachalou NONDICHAO, Abomey; Rokia BAMBA, Bruxelles; Gérard BASSALE, Centre culturel Ouadada ; Gaëlle BEAUJEAN, Musée du quai Branly – Jacques Chirac; Felicity BODENSTEIN, Technische Universität, Berlin ; Alessandra BRIVIO, Université de Milan; Théodore DAKPOGAN, Porto-Novo ; Benoît De L’ESTOILE, ENS/CNRS ; Gabin DJIMASSE, Abomey; Stephan GOLDRAJCH, Bruxelles; Didier HOUENOUDE, Université Abomey-Calavi; Estelle LECAILLE, mòsso, Bruxelles ; Placide MUMBEMBELE, Université de Kinshasa; Marian NUR GONI, Ecole supérieure des Beaux-arts de Nantes Métropole, Franck OGOU, Ecole du Patrimoine Africain; Damiana OTOIU, Université de Bucarest ; Anna SEIDERER, Université Paris 8 – Vincennes Saint-Denis ; Antje VAN WICHELEN, Bruxelles; Marie ZOLAMIAN, Liège.

 

Co-organisateurs :

  • Felicity BODENSTEIN, Technische Universität, Berlin.
  • Didier HOUENOUDE, Université Abomey-Calavi,
  • Damiana OTOIU, Université de Bucarest,
  • Anna SEIDERER, Université Paris 8, Vincennes – Saint-Denis

 

Programme

Mardi, 17 juillet 2018 [Centre Ouadada]:

17h : Mot d’accueil des organisateurs et présentations des recherches des doctorants:

  • Amel DJENIDI (Université de Paris VIII Vincennes-Saint-Denis et École nationale de conservation et de restauration des biens culturels d’Alger), Les expositions d’art vidéo en Algérie : contexte, pratiques artistiques, publics
  • Magali DUFAU (Université de Toulouse Jean Jaurès), Les collections ethnographiques au sein d’un muséum d’histoire naturelle : objets, représentations et discours
  • Gbéhouékan Sylvestre EDJEKPOTO (Université d’Abomey-Calavi), Patrimonialisation de la ville ancienne et Mise en Tourisme du patrimoine urbain historique : Cas de la ville de Ouidah en République du Bénin
  • Simon FREY (Paris VII Diderot), Out of Many, One Ummah : Mémoire, identité et islam en Jamaïque
  • Alexandre GIRARD-MUSCAGORRY (Institut national du patrimoine, Paris), Du Touristique au diplomatique: l’étude des objets africains « en transit »
  • Gleyce Kelly HEITOR (Université fédérale de Rio de Janeiro), Quand le musée est une lutte. La création des musées communautaires en contextes de lutte pour le logement au Brésil : les examples des « Museu da Beira da Linha do Coque» et Museu das Remoções »
  • Claudia JÜRGENS (Technische Universität, Berlin), Discours de visualisation du patrimoine culturel immatériel. Par l’exemple du Kankurang rite au Sénégal et la Gambie.
  • Flora LOSCH (EHESS Paris), Technologies et politiques de la mémoire dans un monde post-colonial. Tournant numérique et (re)constitutions des patrimoines audiovisuels nationaux dans l’Union Economique et Montaire Ouest Africaine
  • Barpougouni MARDJOUA (Université d’Abomey-Calavi), Patrimoine culturel, développement urbain et étude archéo-historique de la ville de Banikoara (Nord-Bénin)
  • Pauline MONGINOT (Paris VII Diderot), Être artiste malgache de 1880 à 1972 : construction d’une identité sociale et esthétique dans les villes des Hautes terres
  • Théogène NIWENSHUTI (Université de Cape Town), Mémoire, Musée et Santé Mentale: Une performance-ethnographie des “Espaces Contestés” à la William Humphreys Art Gallery
  • Charlemagne SEGBEDJI (Université de Nantes), La préservation de l’architecture afro-brésilienne dans le sud-Bénin : les exemples des villes de Porto Novo et Ouidah
  • Jéronime ZANMASSOU (Université d’Abomey-Calavi), Valorisation de l’ensemble urbain historique de la ville de Porto-Novo au Bnin

 

Mercredi, 18 juillet 2018 [EPA]:

10h-10h30 : Mot d’accueil des organisateurs

10h30- 11h30 : Didier Houenoudé- La route de l’esclave à Ouidah : Cyprien Tokoudagba ou le paradoxe d’un discours.

11h45-12h45 : Anna Seiderer- Les musées béninois à l’épreuve de la décolonisation.

Pause déjeuner

14h-16h- Gérard Bassalé – Visite des places vodun à Porto-Novo

20h- Projection du film- Mémoire promise de Gaetano Ciarcia- Centre Ouadada

Jeudi, 19 juillet 2018 [EPA]:

9h-10h : Gabin Djimassé- Les espaces muséaux d’Abomey

10h15-11h15 : Felicity Bodenstein- Iyoba Idia, une reine mère – des objets, des images et comment comprendre le sens d’un patrimoine dispersé ?

11h30-12h30 : Damiana Otoiu- A qui appartient le patrimoine des musées? Débats récents concernant la restitution des biens culturels

Pause déjeuner

14h30 – Visite du Palais Honmé– Porto-Novo

 

Vendredi, 20 juillet 2018 [EPA]:

9h-10H : Victoire Adégbidi- Porto-Novo, politiques d’urbanisme d’une patrimonialisation à controverse.

10h15-11h15 : Présentations des recherches sur le Bénin par les doctorants

11h30-12h30: Théodore Atrokpo et Estelle Lecaille – Présentation du projet dokountin#4

15h [Centre Ouadada] – définition et discussion des projets des groupes en présence de Gérard Bassalé, Félicity Bodenstein, Didier Houenoudé, Damiana Otoiu et Anna Seiderer.

18h – Vernissage de l’exposition dokountin#4 à OUADADA en présence des artistes Ishola Akpo et Hélène Amouzou

 

Lundi, 23 juillet 2018 [EPA] :

9h00-10h00 : Bachalou Nondichao – Le musée palais-royal d’Abomey

10h15-11h15 : Benoît de l’Estoile – La muséification du patrimoine africain et afro-brésilien au Brésil : Salvador, Rio de Janeiro, São Paulo

Après-midi – travail de terrain.

14h – Visite du musée d’ethnographie Alexandre Sénou Adandé

Mardi, 24 juillet 2018 [EPA]:

9h00-10h00 : Marian Nur Goni- Réparer (avec) l’archive

10h15-11h15 : Franck Ogou- Collections photographiques de Porto-Novo

11h30-12h30 : Rokia Bamba & Antje Van Wichelen- Noisy images

Après-midi – travail de terrain.

17h [Centre Ouadada] – définition et discussion des projets des groupes en présence de Felicity Bodenstein, Didier Houenoudé, Benoit de L’Estoile, Damiana Otoiu et Anna Seiderer.

 

Mercredi, 25 juillet 2018 [EPA]:

9h00-10h00 : Placide Mumbembele – Musée, lutte politique et revendications nationales en situation (post)coloniale au Congo-Kinshasa

10h15-11h15 : Gaëlle Beaujean – Perceptions des artefacts royaux aboméens depuis le 17e siècle

Après-midi – travail de terrain.

 

Jeudi, 26 juillet 2018 [EPA]:

9h30-10h30 : Théodore Dakpogan. Work in progress. Résidence

11-12h : Marie Zolamian, Stephan Goldrajch et Myriam Rispens – Work in progress. Résidence

Après-midi – travail de terrain.

17h [Centre Ouadada] – définition et discussion des projets des groupes en présence Alexis Adandé, Felicity Bodenstein, Gaëlle Beaujean, Alessandra Brivio, Marian Nur Goni, Benoit de L’Estoile, Didier Houenoudé, Placide Mumbembele, Damiana Otoiu et Anna Seiderer.

 

Vendredi, 27 juillet 2018 [EPA]:

9h-10h : Alessandra Brivio- Impact de la patrimonialisation du vodun sur les pratique religieuses

10h-11h : Alexis Adandé- Inscription comme patrimoine mondial au profit de qui?

Après-midi – travail de terrain.

Lundi 30 juillet 2018 [EPA]

15h – Restitution du travail de terrain des étudiants :

Le nouveau pétrole du Bénin? Une cartographie d’un projet muséal à Porto-Novo

Simon Frey, Gleyce Kelly Heitor, Charlemagne Segbedji

 

Les patrimonialisation(s) des places vodùn de Porto-Novo : contours, dynamiques, limites

Flora Losch, Barpougouni Mardjoua

 

À l’ombre de la mosquée, au pied de l’iroko : le quartier de Lokossa, une mémoire singulière en héritage
Alexandre Girard-Muscagorry, Pauline Monginot, Jéronime Zanmassou

Djowamon/Adayeba ou une autre signification du patrimoine? Cas d’étude Azé, une œuvre d’art contemporain de Simplice Ahounsou.

Amel Djenidi, Théogène Niwenshuti

 

Sur les traces de la forêt sacrée du royaume de Porto-Novo.

Magali Dufau, Sylvestre Edjekpoto, Claudia Jürgens, Marie Zolamian

 

20h – Dîner de départ [Centre Ouadada].